Brèves

Brèves de l’innovation durable

Etats-Unis: la science et l’environnement en danger



19 mars 2017   L’administration Trump va proposer au Congrès AmĂ©ricain son programme de restrictions budgĂ©taires sĂ©lectives dans les prochains jours.
Les programmes scientifiques seraient particulièrement ponctionnĂ©s, notamment ceux dĂ©diĂ©s Ă  la protection de l’environnement et Ă  la transition Ă©nergĂ©tique de l’EPA (Environmental Protection Agency), le DOE (Department of Energy) qui finance les Ă©nergies renouvelables, mais aussi un projet de dĂ©veloppement agricole durable Ă  grande Ă©chelle et l’USAID, Agence pour le dĂ©veloppement International. Rien que pour l’Agence pour la Protection de l’Environnement, 3200 emplois devraient disparaĂ®tre.
Les économies ainsi dégagées ont pour but affiché de financer un retour à la prolifération des armes nucléaires souhaité par Trump et les faucons dont il s’est entouré.

 
 

Un groupe de scientifiques rĂ©putĂ©s, l’Union of Concened Scientists (UCS) appelle la population des Etats-Unis Ă  faire pression sur le congrès, via une pĂ©tition, pour empĂŞcher l’autocrate de la Maison Blanche de mettre en Ĺ“uvre son funeste projet. Celui-ci a dĂ©jĂ  subi deux sĂ©rieux revers avec le blocage de ses dĂ©crets sur l’immigration, dont les deux versions ont Ă©tĂ© suspendues par des magistrats fĂ©dĂ©raux.

Au Congrès, une partie des sénateurs républicains ne partagent pas les options du nouveau président, et il sera intéressant de voir leur position face au retournement complet de la politique environnementale américaine et, de fait, au reniement tacite de la signature des Etats-Unis aux Accords de Paris.
Ceux qui, parmi les couches populaires amĂ©ricaines, ont contribuĂ© Ă  l’Ă©lection de Trump ne tarderont pas Ă  regretter amèrement ce choix contre-nature.

 

Lire sur le site de l’UCS (en anglais)

 

Grenoble Métropole signe un Pacte Métropolitain d’Innovation



22 fĂ©vrier 2017  Le premier Ministre Bernard Cazeneuve Ă©tait dans la capitale des Alpes jeudi 9 fĂ©vrier pour signer avec la MĂ©tropole Grenobloise un Pacte MĂ©tropolitain d’Innovation (PMI).
Grenoble a rattachĂ© ce pacte Ă  la thĂ©matique “transition Ă©nergĂ©tique et environnement”, l’une des trois grandes orientations proposĂ©es au niveau national dans le cadre des PMI.
Premier pôle urbain alpin, la métropole iséroise a naturellement choisi de développer un écosystème métropolitain intégré pour la transition énergétique, afin de répondre à trois enjeux majeurs :

  • maintien du dynamisme Ă©conomique au service de l’emploi
  • lutte contre les changements climatiques et engagement dans la transition Ă©nergĂ©tique
  • renforcement de la cohĂ©sion sociale du territoire

Le pacte métropolitain d’innovation de Grenoble comporte trois grands axes :

  • Le renforcement de la part des Ă©nergies renouvelables et de rĂ©cupĂ©ration dans l’approvisionnement Ă©nergĂ©tique du territoire, en cohĂ©rence avec le plan Air, Ă©nergie, climat et la dynamique Territoire Ă  Ă©nergie positive pour la croissance verte (TEPCV)
  • Le renouvellement de la gouvernance de l’énergie
  • Le dĂ©veloppement de projets “mobilitĂ©-dĂ©placements” dans la dynamique de transition Ă©nergĂ©tique des territoires

L’État apportera 150 millions d’euros de financements, principalement par l’intermĂ©diaire du Fonds de soutien Ă  l’investissement public local. La mise en rĂ©seau des mĂ©tropoles contribuera Ă  la diffusion de ces dispositifs innovants.

La mobilité hydrogène appliquée au tout-terrain


23 janvier 2017
Entre camion et 4/4, le véhicule expérimental Chevrolet Colorado SH2 est destiné à l’armée américaine qui va l’évaluer en situation de missions militaires dés ce début d’année 2017.
La production d’électricité à partir du gaz hydrogènes est assurée par une pile à combustible (fuel cell) d’une puissance continue de 25kW.
Il est équipé d’une batterie amovible Lithium Ion, utilisable pour d’autres usages, qui permet au propulseur d’atteindre une puissance de pointe de 50kW.
Le véhicule est propulsé par un seul moteur synchrone à courant alternatif piloté par une électronique élaborée et qui lui confère un couple de 834kg/m-1.
L’engin, qui pèse quand même 2,7 tonnes dans la version militaire de base, peut atteindre sa vitesse maximale de 98 km/h en 16 secondes. Quand à l’autonomie, elle n’est que de 230 kilomètres, mais GM prévoit, avec l’amélioration des performances des batteries, d’être en mesure de la porter ultérieurement à plus de 500 kilomètres.

Les seuls rejets de la pile à combustible sont de l’oxygène et de l’eau pure, en théorie potable. Le bruit généré par le moteur est très faible, un atout de taille pour un véhicule militaire.
Le groupe Général Motors, dont Chevrolet est une filiale, n’en est pas à ses débuts dans la motorisation hydrogène ; Il teste une flotte de 100 véhicules SUV Chevrolet Equinox depuis plusieurs années, et qui ont déjà parcouru 5 millions de kilomètres en conditions réelles.
GM a déjà investi plus de 3 milliards de $ dans la recherche et le développement des technologies Fuel Cell.
La firme américaine prévoirait de commercialiser une version grand public dérivée de ce concept d’ici 3 ou 4 ans.
Une nouvelle génération de 4/4 100% propres dans 5 ans ? Un véhicule idéal pour les agriculteurs de montagne et les déplacements dans les parcs naturels.

 
 

Chevrolet Colorado ZH2, un concentrĂ© d’ingĂ©nierie

DĂ©veloppement durable: menaces sur les Etats Unis


20 janvier 2017
Jour de deuil pour une majorité d’américains. Le 45ème président Donald Trump est investi ce jour à la Maison blanche, sous la protection de 40.000 policiers et militaires, hué par des milliers de personnes rassemblées dans plus de 30 manifestations populaires.
Jamais le peuple américain n’a été aussi clivé ; jamais, dans l’histoire des Etats-Unis, la vulgarité et le populisme n’avaient pu monter les marches de la Maison Blanche en conquérants.
Le nouvel hyper président narcissique et mégalomane, qui incarne la glorification du profit et de l’ultralibéralisme, prend les rennes du pouvoir pour faire revenir le pays de la créativité et de la modernité un demi-siècle en arrière.

Jour de deuil pour la planète, dont la protection, pourtant bien engagĂ©e dans la plupart des Ă©tats par de très nombreux responsables politiques, Ă©conomiques et associatifs, est très sĂ©rieusement menacĂ©e par Trump et sa clique de climato sceptiques, au premier rang desquels lesquels un magnat de l’industrie pĂ©trolière.

Jour de tous les dangers pour le peuple américain, dont les -déjà maigres- droits sociaux ne pourrons qu’être menacés, l’air qu’il respire dégradé, l’image aux yeux du monde ternie par cet épisode hasardeux qui commence.

Jour d’incertitudes pour la démocratie et la paix, au vu des alliances contre-nature annoncées et des déclarations belliqueuses sur la prolifération nucléaire vociférées par le candidat Trump.
Nous ne tarderons pas Ă  mesurer Ă  quel point l’élection de Trump va changer la vie des amĂ©ricains, favorablement pour une minoritĂ© mais gravement rĂ©cessive pour le plus grand nombre, en particulier dans les couches populaires et d’origine Ă©trangère. Attendons de voir… Et prenons garde en France.

 
 
Trump election, a great calamity
Lire sur The Guardian (anglais)
 

Création de l’Agence Française pour la Biodiversité


7 janvier 2017
CrĂ©Ă©e le 1er janvier par le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, ce nouvel Ă©tablissement public, dont l’astrophysicien Hubert Reeves a Ă©tĂ© dĂ©signĂ© comme PrĂ©sident d’Honneur, regroupe dorĂ©navant l’Agence des Aires Marines ProtĂ©gĂ©es, l’Atelier Technique des Espaces Naturels, l’Office National des Eaux et des Milieux Aquatiques et Parcs Nationaux de France.
Elle a pour principales missions l’appui à la mise en oeuvre des politiques publiques dans les domaines de la connaissance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité des milieux terrestres, aquatiques et marins.
Pour Hubert Reeves, “l’Agence doit ĂŞtre dans l’action, pour donner Ă  tous les milieux, terrestres, aquatiques et marins, le droit d’exister et de produire les conditions d’une vie la plus joyeuse possible aux Terriens que nous sommes, chacun dans son territoire, lĂ  oĂą il vit.”

site de l'Agence Française pour la Biodiversité
 
 
 

Economie sociale et solidaire : EmmaĂĽs ouvre sa boutique en ligne


19 décembre 2016
Le réseau de solidarité Emmaüs a lancé le 8 décembre son webstore, élargissant ainsi son audience tout en s’adaptant aux nouveaux modes de consommation. Sa visibilité devient ainsi nationale, et chacun peut désormais contribuer à son objectif humanitaire en faisant des emplettes en ligne, qui sont également de bonnes affaires.
Cette structure vient ainsi renforcer la force de recyclage et de lutte contre le gâchis que constituent le rĂ©seau de 70 boutiques physiques rĂ©parties dans toute la France, qui recueillent les dons d’objets qu’ils restaurent si nĂ©cessaire et proposent Ă  la vente. Les clients sont aussi bien des personnes ayant de faibles ressources que d’autres, plus aisĂ©es, qui souhaitent par leurs achats soutenir la CommunautĂ© EmmaĂĽs pour aider les plus fragiles Ă  se reconstruire.

Boutique internet EmmaĂĽs

C’est ce qu’elle fait avec excellence et opiniâtretĂ© depuis le cĂ©lèbre appel de l’AbbĂ© Pierre au cours de l’hiver 1954, baptisĂ© par la presse “ l’insurrection de la bontĂ©“. L’émotion suscitĂ©e dans le monde entier provoqua une vague de gĂ©nĂ©rositĂ© inĂ©dite qui rapportera 500 millions de francs de dons, somme considĂ©rable pour l’époque. L’Association EmmaĂĽs est crĂ©Ă©e la mĂŞme annĂ©e, et la Fondation EmmaĂĽs International sera fondĂ©e en 1971.
L’Abbé Pierre, de son vrai nom Pierre Grouès, nous a quitté en Janvier 2007, laissant derrière lui une organisation humaniataire efficace qui a aidé des dizaines de milliers de français démunis à reconstruire leurs vies.
Emmaüs International fédère aujourd’hui 350 associations qui interviennent concrètement pour lutter contre la pauvreté dans 37 pays, dont 15 en Afrique.

Liens

 
 
 
 

Le tourisme globalisé en forte hausse


7 décembre 2016
Au cours des trois premiers trimestres de l’année 2016, les voyages de tourisme toutes destinations confondues ont augmenté de 4%, atteignant presque le milliard de touristes, selon les chiffres de l’Organisation Mondiale du Tourisme.
Ces déplacements de loisir ont toutefois été freinés par les risques importants ressentis sur certaines destinations, en raison de la menace terroriste.
L’Extrême Orient est en tête des zones ou la croissance est colossale, avec le Viet Nam (36%), la République de Corée (+34%), le Japon (+24%) et le Sri Lanka (Ceylan) (15%).

Princess juliana international airport approach

En Europe, la situation est très contrastée entre la France, durement touchée par des attentats, qui stagne en compagnie de la Belgique et de la Turquie, et des pays épargnés comme l’Espagne, la Hongrie, le Portugal et l’Irlande (+ de 10%), ainsi que la Scandinavie qui progresse de 6%. Les Amériques et l’Afrique continuent de connaître une belle croissance, entre 4 et 10% selon les destinations.
A ce rythme, Les déplacements de touristes à l’échelle de la planète devraient dépasser 1.2 milliards pour l’année 2016.
Cette louable démocratisation des voyages ne doit toutefois pas masquer qu’elle s’accompagne immanquablement d’une forte augmentation des émissions de CO², et que ce rythme de croissance massive représente un frein aux objectifs de réduction des GES définis lors des conférences sur le climat.
Un jour viendra peut-être ou des « super Solar Impulse » permettront de transporter ces flots de voyageurs dans des conditions acceptables et sans impact sur la planète… Mais il faudra probablement attendre quelques décennies.

Solar Impulse SI2 pilote Bertrand Piccard Payerne November 2014


Source

Des bus Ă©lectriques pour Grenoble MĂ©tropole


28 novembre 2016
Le SMTC, Syndicat Mixte des Transports en Commun de l’Agglomération Grenobloise, organise le réseau TAG constitué de 5 lignes de tramways (plus de 100 rames) et 50 lignes de bus, et gère 18 parkings relais pour 2800 places.
Pour participer à la limitation des pics d’émissions de particules fines auxquelles l’agglomération est régulièrement exposée, et en collaboration avec l’ADEME, le SMTC a engagé une phase d’évaluation de remplacement des bus diesels par des bus électriques, dont la maturité technologique commence à être intéressante.
Jusqu’en février 2017, 5 bus électriques de différents constructeurs circuleront sur les lignes Chrono 3 et Chrono 4, afin d’évaluer les impacts écologiques, techniques et économiques, mais également de recueillir les impressions des conducteurs et des usagers.
Après cette phase d’expérimentation, et en fonction du bilan qui en sera établi, la SMTC entamera un processus de remplacement du parc de 120 bus diesel par un premier appel d’offres fin 2017, avec pour objectif la disparition complète des bus diesel en 2021. A la pointe de la transition énergétique, Le SMTC a déjà fait ces dernières années l’acquisition de 56 bus hybrides diesel et électrique et 69 au gaz naturel. Par ailleurs, les constructions et extensions de lignes de tramway permettent de réduire substantiellement la circulation de véhicules polluants, individuels et collectifs. La Métropole Grenobloise, par cette politique innovante, est résolument engagée dans les objectifs de la COP21 en matière de mobilité durable.


Communiqué sur le site Lametro

313 kilomètres/heure en propulsion électrique


25 novembre 2016
C’est la vitesse de pointe du nouveau modèle NIO eP9 du constructeur chinois NextEv, un bel exploit technique, même si elle restera une voiture inaccessible au commun des mortels. Mais qui peut le plus peut le moins, et les spectaculaires performances des nouveaux véhicules présentés par les constructeurs de demain démontrent que la technologie en ce domaine évoluent très, très vite. L’innovation est en marche, est en course devrait-on dire, tant les constructeurs mènent une compétition farouche pour être les leaders de l’industrie automobile de demain. Avec 1 moteur de 250 kW par roue, et deux packs batterie qui lui conférent une autonomie théorique de 425 kilomètres, cette formule électrique vient de battre un record mondial sur la piste de Nurburgring (Allemagne).Vidéo : Essai sur le Circuit Paul Ricart, Par l’Association des Véhicules Électriques du Québec (AVÉQ)

Liens

Le site NIO

Aixam, entreprise savoyarde, innove dans la mobilité durable


21 novembre 2016
InstallĂ©e depuis 1975 Ă  Aix les Bains, l’entreprise leader europĂ©en de la voiture sans permis se prĂ©pare Ă  commercialiser sa première gamme de voiturettes Ă©lectriques.
Silencieux et non-polluants, ces vĂ©hicules peuvent ĂŞtre conduit Ă  partir de 14 ans. Leur vitesse est cependant limitĂ©e Ă  45 km/h et leur circulation est interdite sur autoroute et voie rapide. C’est une alternative intĂ©ressante aux deux roues de 50 cm3, bien que leur prix soit relativement Ă©levĂ©. Mais c’est celui du confort et de la sĂ©curitĂ©.
Ils se rechargent en 3h30 sur une simple prise domestique et disposent d’une autonomie pouvant atteindre 110 kilomètres.
Le construteur annonce un coût au kilomètre inférieur à 1€.
Aixam devrait commencer leur commercialisation dés le début de l’année 2017.

AIXAM coupé EVO électrique sans permis


Site mon-aixam-electrique.com

World Ski Awards 2016: Val Thorens reprend la première place.


20 novembre 2016
La station savoyarde de Val Thorens, qui vient d’ouvrir avec une semaine d’avance, a Ă©tĂ© Ă©lue meilleure station du monde pour la troisième fois en 4 Ă©ditions depuis la crĂ©ation du World Ski Awards en 2013.

World Ski Awards 2016

La plus haute station d’Europe (2300m) devance, entre autres, Laax (Suisse) AramĂłn Cerler (Espagne), Ă…re (Suède), Deer Valley Resort (USA), Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), Mt Hutt (Nouvelle ZĂ©lande), KitzbĂĽhel (Autriche, laurĂ©at en 2015), Revelstoke Mountain Resort (Canada), Perisher (Australie), Niseko United (Japon), Thaiwoo Ski Resort (Chine), Trysil (Norvège).
Innov Mountains félicite les dirigeants et le personnel de Val Thorens pour cette belle performance, et leur souhaite une très bonne saison.

World’s Ski Best resort 2016, le site officiel

Inauguration du premier téléphérique urbain à Brest


19 novembre 2016
Il devrait transporter plus de 600.000 passagers par an, l’équivalent de 15.000 trajets bus ou 300.000 en voiture (830 par jour), une belle économie en terme d’émission de CO².
Si c’est une première en France, ce n’en est pas une pour la sociĂ©tĂ© BMF BARTHOLET, installĂ©e Ă  Flums, au cĹ“ur des Alpes Suisse, qui a dĂ©jĂ  rĂ©alisĂ© de nombreuses installations urbaines dans le monde entier.

Vidéo par BMF AG sur TouTube

Ce qui est, par contre, une première mondiale, c’est la nouvelle architecture de circulation des 2 cabines de 60 places, appelée « saut de mouton à câble» (SDMC), qui permet aux cabines de se croiser l’une au-dessus de l’autre dans les airs.
Pour une bonne tenue au vent et un excellent confort, les cabines sont suspendues à deux paires de câbles à voie large par des suspentes courte. La stabilité de l’ensemble est garantie jusqu’à des vents de 108 km/h, courants à la pointe de la bretagne.


Pour en savoir plus, notre dossier “Quand les acteurs de la montagne s’engagent”

Téhéran noyé sous les particules fines


15 novembre 2016
Fermetures des écoles, limitation de circulation, suspension des travaux, mise à l’arrêt d’industries sont les principales mesures prises par les autorités iraniennes pour enrayer le pic de pollution que doivent supporter les habitants de Téhéran.
Le 14 novembre, la concentration de particules PM2.5 (diamètre 2.5 microns) à été mesurée à 156 µg par m3, alors que l’OMS estime à 50µg le niveau maximum acceptable.
La situation géographique de la ville de plus de 8 millions d’habitants, encaissée dans une cuvette, ainsi que l’intense circulation de prés de 4 millions d’automobiles anciennes et polluantes sont les principales causes de la très mauvaise qualité de l’air qui flotte sur l’agglomération.
Cette pollution récurrente serait à l’origine de 5000 décès par an dans la capitale iranienne, et de 80.000 dans tout le pays.

A vendre maison bioclimatique au pied des Pyrénées


29 octobre 2016
La jeune entreprise pyrĂ©nĂ©enne NaturaDream, crĂ©Ă©e par BenoĂ®t DarrĂ©, propose Ă  la vente d’incroyables maisons bioclimatiques dans un cadre naturel idyllique, entre Tarbes et Lourdes. Nous avions dĂ©jĂ  consacrĂ© un article au NaturaDome, dont la technologie est très innovante et l’intĂ©gration Ă  l’environnement particulièrement rĂ©ussie. C’est tout un nouvel Ă©co-quartier qui voit le jour Ă  Bartres (Hautes PyrĂ©nĂ©es) oĂą chacun peut acquèrir ce nouveau concept de logement Hautes Performances Energetiques et y vivre au vert. Avec un simple poĂ«le Ă  granulĂ©s de bois, le premier couple d’habitants n’a dĂ©pensĂ© qu’une centaine d’euros pour se chauffer lors du dernier hiver. Une innovation Ă  suivre.


A voir sur le site NaturaDream

Grenoble : un plan pour lutter contre les pics de pollution


20 octobre 2016
Les représentants de l’Etat, de la Métropole, de la Ville de Grenoble, du SMTC, du Grésivaudan et du Pays Voironnais ont conjointement annoncé hier des mesures visant à limiter la circulation des véhicules les plus polluants lors des pics de pollution dans le bassin grenoblois.
Un dispositif d’attribution de certificats sera expérimenté dés le 1er novembre pour une durée de 2 mois. D’éventuelles verbalisations ne seront cependant appliquées qu’à partir du 1er janvier 2017 et en période de pic de pollution.


Touts les détails sur le site lamétro.fr

Etats-Unis : débats indigents, l’environnement absent


21 octobre 2016
Trump a réussi, en abaissant le niveau des débats sous la ceinture, à évacuer les grands enjeux de l’élection américaine. La lutte contre le réchauffement climatique, alors que le pays est l’un des plus menacé de la planète, a été complètement escamotée au cours des quatre débats publics qui ont opposé les deux adversaires, ennemis devrait-on dire. L’argent a monopolisé une grande partie des affrontements verbaux, et la gigantesque dette U.S. y a tenu une place importante. Mais aucun signe d’inquiétude pour l’avenir des générations futures sur notre planète défigurée par l’avidité de l’homme.
Pourtant, le cyclone Matthew vient de démontrer la puissance des forces de la nature là où l’on ne l’attendait pas, en Caroline du Nord. Un signe de plus qu’il est temps de recentrer les priorités.


Article sur le New York Times (en anglais)

Costa Rica : L’objectif 100% renouvelable est en vue


20 octobre 2016
Ce petit Ă©tat d’AmĂ©rique centrale a fixĂ© Ă  2021 son objectif de neutralitĂ© carbonne. Concernant le volet Ă©Ă©lectricitĂ©, il partait de très haut puisque l’essentiel de son Ă©lectricitĂ© Ă©tait d’origine hydroĂ©lectrique, complĂ©tĂ© par plusieurs centrales gĂ©othermique. La part d’Ă©lectricitĂ© verte dĂ©passe maintenant 95% et le pays souhaite accĂ©lĂ©rer sa diversification des sources de production pour s’affranchir d’une trop grande dĂ©pendance de l’eau. Il s’est naturellement tournĂ© vers l’énergie Ă©olienne, sous forme de petites unitĂ©s, le solaire et le biogaz. CotĂ© transport, il a mis en place des incitations et des aides pour encourager l’essor des voitures Ă©lectriques et hybrides, accompagnĂ© par la multiplication des bornes de recharges. Un volontarisme qui lui permettra, n’en doutons pas, d’atteindre son but dans 5 ans, voire plus tĂ´t.


Article sur le site FastCoexist (en anglais)

Genève, Suisse : des bus rechargés en 15 secondes


20 octobre 2016
Transports Publics Genevois, à l’issue d’une période d’évaluation probatoire, va déployer sur une ligne de bus de Genève un nouveau véhicule de transport en commun baptisé TOSA (Trolleybus Optimisation Système Alimentation) qui permettra d’économiser 1.000 tonnes d’émission de CO² par an par rapport aux anciens bus diesel. L’innovation réside dans une nouvelle technologie de chargeur développée par ABB, qui permet une recharge flash des bus en 15 secondes lors de l’arrêt. 13 stations de ce type seront installées le long du parcours de la ligne. Dés 2018, des bus articulés d’une capacité de 130 personnes y transporteront plus de 10.000 passagers par jour, dans un silence presque absolu.


Article sur La Tribune de Genève

Grenoble : Actis remporte le trophée Eco-responsabilité


20 octobre 2016
Actis, acteur du logement social sur la métropole grenobloise, a été désigné vainqueur du trophée éco-responsable lors du vote du jury, dans le cadre des trophées du cadre de vie organisés par Fimbacte.
Cette distinction a été attribuée le 12 octobre pour la réhabilitation thermique de 570 logements du village Olympique de Grenoble, entreprise dans le but de protéger ses habitants de la précarité énergétique, en divisant par 2 les dépenses de chauffage.


Lire plus sur le site Actis

Norvège: objectif zéro carbone ramené de 2050 à 2030


19 octobre 2016
MalgrĂ© ses ressources abondantes en pĂ©trole, la NorvĂ©ge s’engage volontairement pour le climat. Non seulement elle s’est engagĂ©e vers le zĂ©ro dĂ©forestation et l’abandon des voitures Ă  moteurs thermiques, mais elle vient d’abaisser l’Ă©chĂ©ance de l’objectif Ă©nergie neutre en carbone de 2050 Ă  2030. La NorvĂ©ge produit dĂ©jĂ  95% de sa consommation en hydroĂ©lectrique, de ce fait elle devrait aisĂ©ment atteindre son nouvel objectif. A noter que le pays n’a aucune centrale nuclĂ©aire sur son territoire et qu’il est nĂ©anmoins exportateur net d’Ă©lectricitĂ© depuis plus de 40 ans.


Lire sur le site Inhabitat (en anglais)

Baisse des coûts des Energies renouvelables
Au Royaume Uni, l’Ă©nergie Ă©olienne est dĂ©sormais la moins chère


18 octobre 2016
Selon les experts de Bloomberg New Energy Finance, l’Ă©lectricitĂ© gĂ©nĂ©rĂ©e par les parcs Ă©oliens est dorĂ©navant la plus Ă©conomique entre toutes les autres sources d’Ă©nergie Ă©lectrique, nuclĂ©aire compris, en Grande Bretagne et en Allemagne. Le Royaume uni a commencĂ© Ă  dĂ©manteler plusieurs centrales Ă  charbon, dont les coĂ»ts de fonctionnement sont aujourd’hui très supèrieurs Ă  ceux des fermes Ă©oliennes.


Lire l’article complet (en anglais) sur MWPS

Monte Carlo: rallye automobile ZĂ©ro Emission No Noise


18 octobre 2016
Le premier e-rallye de Monte Carlo s’est terminĂ© Dimanche, avec l’arrivĂ©e Ă  Monaco de 31 bolides 100% Ă©lectrique ou hydrogène. Parmi les nombreux constructeurs ayant pris le dĂ©part de la compĂ©tition, c’est une Toyota Mirai hydrogène, pilotĂ©e par le polonais Artur Prusak, qui termine sur la plus haute marche du podium. Deux Renault ZoĂ© Team Ă©lectriques complètent le trio gagnant. Partis le 16 octobre de Fontainebleau, les challengers ont tous rĂ©ussi Ă  rejoindre le port monĂ©gasque après avoir parcouru plus de 1000 kilomètres.


Lire le compte-rendu sur Nice-Matin

Energie Ă©olienne: une startup grenobloise innove


16 octobre 2016
Bladetips Energy, crĂ©Ă©e Ă  la fin du printemps 2016, dĂ©veloppe un nouveau concept de production d’Ă©lectricitĂ© Ă  partir du vent. Il s’agit d’un rotor volant, reliĂ© par câble Ă  une gĂ©nĂ©ratrice, qui s’affranchit ainsi de la lourde infrastructure que constituent le mât et les fondations d’une Ă©olienne classique. Le coĂ»t initial d’un parc Ă©olien serait ainsi rĂ©duit de 40%.
Nous souhaitons un brillant avenir Ă  leur projet, encore Ă  l’Ă©tat de prototype.


Site web Bladetips Energy

Week-end ski Ă©co-responsable Ă  Val d’Isère, au dĂ©part de Lyon


16 octobre 2016
La station de Val d’Isère a mis en place une initiative Ă  encourager: l’organisation, dĂ©part et retour Lyon, d’un forfait week-end tout compris, sans voiture, pour profiter pleinement des premières neiges dans le massif de la Vanoise. Le pack comprend un ensemble de services, parmi lesquels le transport TGV et bus, l’hĂ©bergement, le forfait ski 2 jours et des loisirs après-ski ; la restauration n’est pas comprise. Ce sont ainsi des centaines de voitures qui ne pollueront pas les vallĂ©es alpine, un bienfait pour tous.
Départ le vendredi 25 novembre, à partir de 170€.


DĂ©tail du forfait sur le site de la station

Isère: un distributeur automatique de produits fermiers à Champ sur Drac


16 octobre 2016
Ce n’est pas vraiment nouveau, mais il semblerait que de plus en plus d’agriculteurs maraĂ®chers se tournent vers cette solution moderne et innovante. Elle permet d’Ă©tendre Ă  la fois le secteur de commercialisation mais Ă©galement les plages temporelles de disponibilitĂ© des produits. Elle libère en outre le producteur du temps passĂ© Ă  recevoir les clients dans son magasin.
Côté inconvénients, on peut regretter la dépersonnalisation de la relation producteur-consommateur, et un investissement relativement lourd, bien que le coût, ramené à la journée, reste raisonnable.
L’impact environnemental d’un tel Ă©quipement pourrait ĂŞtre annulĂ© par une installation de gĂ©nĂ©ration d’Ă©nergie renouvelable autonome, par photovoltaĂŻque ou micro-Ă©olienne; cela permettrait d’installer ces distributeurs en zone isolĂ©e, par exemple des fruits sur des parcours de randonnĂ©e très frĂ©quentĂ©s.

Les fabricants de distributeurs automatiques:


Lire l’article sur France 3 Alpes Isère

RĂ©duction des GES: la France et l’U.E. progressent


16 octobre 2016
Dans un rapport d’inventaire des Ă©missions de gaz Ă  effet de serre publiĂ© en juin par l’Agence EuropĂ©enne de l’Environnement, Il apparaĂ®t que la France a engagĂ© ces dernières annĂ©e une politique volontariste de diminution des GES. Si elle fut dans la moyenne de l’U.E. entre 1990 et 2014, avec une modeste rĂ©duction de 16.3%, soit 0.65% par an, son score passe Ă  -5.7% sur la pĂ©riode 2013-2014, soit un effort multipliĂ© par 9. On peut espĂ©rer que son rĂ´le moteur dans la COP21 et les nombreuses mesures et incitations initiĂ©es rĂ©cemment lui permettront d’accĂ©lerer encore dans ce sens. En Europe, la rĂ©duction est passĂ©e d’une moyenne de 1% par an sur la pĂ©riode 1990-2014 Ă  4.1% sur 1 an en 2014.


TĂ©lĂ©charger le rapport PDF sur le site de l’A.E.E. (en anglais)

Accord sur les gaz HFC à Kigali, après une nuit de débats


15 octobre 2016
Dans la prise de conscience mondiale de la nĂ©cessitĂ© de lutter efficacement contre le rĂ©chauffement climatique, l’accord signĂ© ce jour Ă  Kigali (Rwanda) par 197 pays marquera une Ă©tape historique.
Il s’agissait de dĂ©cider de l’abandon progressif de l’utilisation des hydrofluorocarbures (HFC) comme fluides de rĂ©frigĂ©ration dans les appareils de production de froid, comme propulseur dans les aĂ©rosols et dans la fabrication de mousses isolantes. Ce gaz, qui n’attaquerait pas directement la couche d’ozone, est employĂ© depuis les annĂ©es 90 comme substitut aux CFC dans les appareils rĂ©frigĂ©rants. Mais il s’est avĂ©rĂ© qu’il prĂ©sente le dĂ©faut d’ĂŞtre infiniment plus nĂ©faste que le CO² dans le processus de rĂ©chauffement du climat. La disparition complète de l’utilisation des HFC Ă  l’horizon 2050 devrait permettre de limiter de 0.5° l’Ă©lĂ©vation de la tempĂ©rature moyenne.


Lire sur lemonde.fr

Monsanto sur le banc des accusés à La Haye



15 octobre 2016
Du 14 au 16 octobre, se tient Ă  La Haye le procès populaire du mastodonte de l’agrochimie dont les innombrables et innommables mĂ©faits contre la planète et la vie restent toujours impunis Ă  ce jour.
Les principaux chefs d’accusation:


Lire sur le site monsantotribunal.org

COP 21: le Parlement EuropĂ©en ratifie l’Accord de Paris


4 octobre 2016
Quelques semaines après la Chine, Les Etats Unis et l’Inde, l’U.E. a ratifiĂ©, par 610 voix contre 38, l’accord contraignant sur la limitation des Ă©missions de gaz Ă  effet de serre.


A lire sur Public SĂ©nat